Back to top

Essai sur les mœurs et l'esprit des nations (II)

Avant-propos et chapitres 1-37

Œuvres complètes de Voltaire
Vol. No.
Vol. No.: 

22

Volume editor(s)
Volume editor(s): 
Bruno Bernard, John Renwick, Nicholas Cronk, Janet Godden
Author: 
Voltaire
Publication Date
Publication Date: 
2009
ISBN
ISBN: 
978-0-7294-0874-5
Pages
Pages: 
626
Price Sterling (£): 
115

About the Book

About the Book: 

Voltaire dresse un panorama du progrès humain qui s’ouvre avec l’Orient, retraçant le développement des civilisations, mettant à profit les témoignages des missionnaires chrétiens. Il présente d’abord la Chine, les Indes et le Proche-Orient avant d’exposer sa version de l’essor du christianisme – refus flagrant de respecter la suprématie de l’histoire sacrée acceptée par ses prédécesseurs. Il puise dans les travaux des érudits catholiques et protestants pour refaire l’histoire de l’Europe depuis Charlemagne, montrant à quel point les progrès effectués en Europe dans le commerce, le gouvernement et les arts surpassent de loin les accomplissements de la Rome ancienne.


L’annotation fournit les références détaillées des sources auxquelles Voltaire avait accès, et s’intéresse à l’usage qu’il en a fait. L’ouvrage contient un index des noms propres ainsi qu’un index analytique.


Collaborateurs: Marie-Hélène Cotoni, Henri Duranton, Olivier Ferret, Dieter Gembicki, Gianluigi Goggi, Gianni Iotti, Gérard Laudin, Laurence Macé, Myrtille Méricam-Bourdet, Olga Penke, John Renwick, Catherine Volpilhac-Auger, Richard Waller

Reviews

Reviews: 

Revue Voltaire

Complète, claire, impressionnante. […] ce premier volume révèle les principes qui guident l’entreprise ainsi que la grande qualité du travail effectué par les éditeurs. [...] Le travail d’annotation est également impressionnant. Sur ce plan, les éditeurs ont assuré un travail de coordination admirable […], produisant un commentaire qui facilite de beaucoup la lecture de cet ouvrage gigantesque. [...] cette nouvelle édition s’impose désormais comme édition de référence. Tout compte fait, ce premier tome de l’édition n’est pas seulement un début prometteur, c’est un triomphe que doivent saluer tous les « voltairistes ».

Complete, clear and impressive. [...] This first volume marks not only a promising start, it is a triumph which all Voltaire specialists must praise.

La Quinzaine littéraire

Il a fallu de nombreuses années pour que la Voltaire Foundation entreprenne la publication de l’Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, édition établie selon de rigoureux principes et nourrie de précieux commentaires […]. Le résultat, à en juger les volumes 22 et 23 […], est à la mesure du temps investi et des moyens mis en œuvre. On aura bien au terme de ce travail une édition de référence qui durera ce qu’ont duré les meilleures.

[…] Encourageons les éditeurs et les collaborateurs de cette édition exemplaire et souhaitons que nous parviennent aussi vite que possible les volumes 24 à 27. Ils sont attendus avec impatience.

H-France Review

The large editorial group has developed a rich and layered editorial apparatus that allows readers to map the evolution of the work in successive editions […]. Wonderfully, for the reader, the editors make hundreds of observations in brief annotations that precede each chapter and offer a succinct account of its composition and evolution. […] All in all, they have constructed, in the guise of an editorial apparatus, a truly impressive and richly genetic account of the Essai and of Voltaire’s working method […] that will provide scholars a great deal of food for thought. […] This edition of the Essai thus represents a serious and substantial scholarly achievement for the editorial team, and it will unquestionably become the edition of reference for scholars and more general readers alike for the foreseeable future.

[The Essai] is a masterpiece of prose that pioneered many of the foundations of modern historical study. […] This rich, learned edition promises to become the foundation and impetus for a renewed exploration of both its distance and its proximity to our own shifting conceptions of cultural history.

Share