Back to top

Madame d'Arconville, moraliste et chimiste au siècle des Lumières

Etudes et textes inédits

OSE
Vol. No.
Vol. No.: 

2016:01

Volume editor(s)
Volume editor(s): 
Marc André Bernier et Marie-Laure Girou Swiderski
Publication Date
Publication Date: 
2016
ISBN
ISBN: 
978-0-7294-1172-1
Pages
Pages: 
282
Price Sterling (£): 
60

About the Book

About the Book: 

Mme d’Arconville échappe à tout classement: femme de lettres – auteure d’essais, de romans, de textes autobiographiques –, elle est aussi une chimiste dont les travaux furent reconnus de son vivant et les résultats corroborés jusqu’à Pasteur. La chimie lui servit de modèle pour construire une interprétation globale de la nature qui, au nom de l’inconstance fondamentale des êtres, considère toute chose à partir de son potentiel de transformation.


Cet ouvrage invite à découvrir le parcours exceptionnel de Mme d’Arconville. Six articles rédigés par les meilleurs spécialistes accompagnent l’édition de la préface de son Essai sur la putréfaction, texte phare de son activité scientifique, et celle de deux œuvres inédites, qui comptent parmi les plus beaux récits autobiographiques féminins du XVIIIe siècle: ‘Histoire de mon enfance’, où s’esquisse le projet de faire du premier âge de la vie l’objet d’une science de l’homme, et ‘Sur moi’, où elle retrace de manière précise et passionnante les épisodes les plus douloureux de la Révolution. L’ouvrage montre ainsi la cohérence de sa démarche: à la thèse d’une nature en perpétuelle fermentation fait écho une pensée morale qui se refuse à enfermer les individus dans des identités fixes.

En donnant la parole à la savante et à la moraliste, Marc André Bernier et Marie-Laure Girou Swiderski rendent à Mme d’Arconville la place qui lui revient dans l’aventure intellectuelle du siècle des Lumières.


‘Ce volume [...] nous livre avec talent le parcours étonnant d’une savante autodidacte des Lumières hors des chemins battus.’

Huguette Krief Aix Marseille Université, Présidente du CAER 18



Principes d’édition

Marc André Bernier et Marie-Laure Girou Swiderski, Présentation. Geneviève Thiroux d’Arconville (1720-1805): récit de soi et discours sur la science au siècle des Lumières

I. La moraliste

Madame d’Arconville, Textes autobiographiques tirés des Pensées, réflexions et anecdotes

Marie-Laure Girou Swiderski, Les Pensées, réflexions et anecdotes de Mme d’Arconville: un projet autarcique?

Marc André Bernier, Le sourire de la raison: ironie, art de dire et connaissance de soi chez Madame d’Arconville

Julie Candler Hayes, Réflexions sur le mariage: Mme d’Arconville et la tradition moraliste

II. La chimiste

Madame d’Arconville, Extraits de l’Essai pour servir à l’histoire de la putréfaction

Elisabeth Bardez, Mme d’Arconville a-t-elle sa place dans la chimie du XVIIIe siècle?

Margaret Carlyle, Entre le Traité d’ostéologie et les Leçons de chimie: Mme d’Arconville, traductrice des Lumières

Sarah Benharrech, L’anti-Tournefort, ou la botanique d’une paresseuse

Annexe, Table des matières des Pensées, réflexions et anecdotes

Reviews

Reviews: 

Aix Marseille Université, Présidente du CAER 18

'Ce recueil d’articles sur la vie et les œuvres de Geneviève Thiroux d’Arconville s’enrichit de l’édition critique de deux inédits des Pensées, réflexions et anecdotes et de la préface de l’Essai pour servir
 à l’histoire de la putréfaction (1766). Il nous livre avec talent le parcours étonnant d’une savante autodidacte des Lumières, hors des chemins battus, où l’énonciation autobiographique et l’intérêt pour la philosophie morale sont indissociables de la passion de divulguer le savoir et de participer activement aux progrès de la science'.

L’actualité chimique

‘Le parcours d’une savante autodidacte, moraliste et passionnée de chimie, née en 1720 et décédée en 1805, oubliée depuis quelques deux siècles, est justement rappelé à notre souvenir’.

Share