Back to top

Marivaux et la science du caractère

SVEC
Vol. No.
Vol. No.: 

2013:06

Author: 
Sarah Benharrech
Publication Date
Publication Date: 
2013
ISBN
ISBN: 
978-0-7294-1067-0
Pages
Pages: 
332
Price Sterling (£): 
65

About the Book

About the Book: 

Comment déterminer l’individu? Comment le classer sans omettre ce qui le rend singulier? Comment le définir quand il ne cesse de se transformer? Autant d’interrogations auxquelles Marivaux apporte diverses réponses dans ses journaux, comédies et romans. Dans cet ouvrage Sarah Benharrech met en lumière les tours que le dramaturge donne à la notion de caractère dont il hérite des moralistes et naturalistes du Grand Siècle, et à partir de laquelle il développe une pensée morale de la transformation.

Par l’étude morphologique des personnages issus des écrits dramatiques, journalistiques et romanesques, S. Benharrech montre comment Marivaux modernise la notion de caractère. Tout en rappelant que l’auteur de La Double inconstance n’évacue pas totalement le fixisme de l’anthropologie classique, elle démontre à quel point ce dernier subvertit l’ordonnance morale et psychologique des protagonistes; elle insiste sur les réactions de Crébillon et Diderot qui désapprouvent le voisinage de la morale et de la transformation.

A l’appui des débats taxonomiques en histoire naturelle, Sarah Benharrech jette un regard neuf sur l’ambition classificatoire de la littérature du premier dix-huitième siècle. A l’heure où la littérature doute d’être encore une science humaine, il importe de redécouvrir l’interdisciplinarité inhérente au projet marivaudien.

Introduction

I Le caractère

1. La science du moraliste

2. La contrainte et la commodité

3. La synecdoque brisée

II Le sans caractère

4. La fuite de soi-même

5. L’ambivalence de l’amphibie

6. La méthode du roman

III Transformations

7. Les évolutions du caractère

8. La leçon libertine

9. Diderot mène l’enquête

Conclusion

Bibliographie

Reviews

Reviews: 

French Studies

‘This is a detailed and carefully argued study of the writings of Marivaux-his journalism, novels and comedies-which sets out to show how, through formal, thematic, generic and conceptual innovation, he played a formative role at a decisive stage in the history of personal identity. […] [It] constitutes an impressively erudite and stimulating contribution to the literary and cultural history of the Enlightenment more broadly’.

Share