Back to top

Penser l’Amérique

de l’observation à l’inscription

OSE
Vol. No.
Vol. No.: 

2017:08

Volume editor(s)
Volume editor(s): 
Nathalie Vuillemin, Thomas Wien
Publication Date
Publication Date: 
2017
ISBN
ISBN: 
978-0-7294-1198-1
Pages
Pages: 
286
Price Sterling (£): 
70

About the Book

About the Book: 

S’il est désormais établi que le legs textuel des rencontres coloniales en révèle autant sur les observateurs que sur ce qu’ils observent, le passage de l’acte d’observation à l’acte d’écriture et le devenir des documents produits n’ont pas reçu l’attention qu’ils méritent. C’est ce que proposent les auteurs des neuf études composant cet ouvrage, qui reviennent aux sources archivistiques du discours colonial: les inscriptions d’expression française sur l’Amérique, entre le milieu du XVIIe siècle et la fin du XVIIIe.

Cette période peut être considérée comme un laboratoire des représentations françaises de l’Amérique, au moment où s’accélère le projet de découverte et de domination politique et symbolique de la Nouvelle-France, puis des Antilles. Dans les contradictions des textes, dans les brèches du récit colonial, se met progressivement en place un système de représentation plus mouvant et évolutif que le savoir dominé par les volontés institutionnelles, normatives, communautaires. Les auteurs analysent ici les contingences et les imprévus de l’expérience américaine des colonisateurs et de l’écriture de l’Amérique dans ses différentes inscriptions: écrits, cartes, gravures. En étudiant les divers accidents liés au déplacement des textes (pertes, formatage, réécriture, réception), les auteurs montrent comment la sphère de la circulation devient lieu de création du savoir.

L’inscription de l’observation consiste à transcrire mais surtout à transformer l’expérience existentielle américaine des observateurs en un événement exemplaire. Elle contribue à constituer une mémoire et un savoir qui prétendent retenir la réalité vécue et la transmettre à des publics différents. Les auteurs de ce volume envisagent ainsi l’inscription comme un phénomène d’intégration. Comment l’Amérique devient-elle partie du monde connu des Européens? Et, réciproquement, comment l’assimilation de l’Amérique redessine-t-elle les contours de la conscience de soi des observateurs européens? Tels sont les enjeux de ce livre, qui renouvelle l’approche du discours colonial sur l’Amérique au XVIIIe siècle.



Remerciements

Liste des illustrations et tableaux

Abréviations

Nathalie Vuillemin et Thomas Wien, Introduction. Entre observation et inscription

I Vivre et inscrire le martyre

Adrien Paschoud, Du récit à la gravure: les missions jésuites de la Nouvelle-France à la lumière du martyrologe de Matthias Tanner

Muriel Clair, Le Manuscrit de 1652 sur les martyrs jésuites canadiens: en deçà d’une perspective hagiographique et ethnologique

II Traduire le territoire

Jean-François Palomino, De la difficulté de cartographier l’Amérique: Jean Baptiste Louis Franquelin et son projet sur les limites de la Nouvelle-France (1688)

Françoise Le Borgne, ‘Prendre langue’ auprès des Sauvages: les enjeux de la parole amérindienne dans l’œuvre du baron de Lahontan (1702-1703)

Catherine Broué, Paroles diplomatiques autochtones en Nouvelle-France: un artefact polyphonique éloquent

Marie Houllemare, Les archives du secrétariat d’Etat de la Marine, ‘âme de l’histoire’ de l’Amérique française au XVIIIe siècle?

III Intégrer la nature américaine

Christopher M. Parsons, Apprendre en apprivoisant: la domestication comme lieu de rencontre dans la France coloniale d’Amérique du Nord

Thomas Wien, Guetter le rossignol: les voyages des ‘observations botanico-météorologiques’ entre la France, le Canada et l’Europe (1740-1775)

Nathalie Vuillemin, D’une impossible inscription, ou l’institution du manque dans le Voyage à la Martinique de Thibault de Chanvalon (1763)

Résumés

Bibliographie

Index des noms propres et des lieux

Share