Voyages et avantures de Jaques Massé

Series: Libre pensée et littérature clandestine

Volume Editors: Rosenberg, Aubrey

Publication Date: 1993

Pages: 232

ISBN: 978-0-7294-0450-1

Price: £35


About

Ce roman fut publié pour la première fois en Hollande entre 1714 et 1717, comme l’a établi Aubrey Rosenberg par l’étude attentive des différentes éditions et contrefaçons. Sous les aspects d’un voyage imaginaire, il constitue l’une des plus virulentes critiques de la religion chrétienne à cette époque : Tyssot de Patot, qui avoue avoir « parlé à de grands libertins », réussit à concentrer en trois discussions de son héros tous les arguments critiques des manuscrits clandestins. Le premier débat, avec « le juge et le prêtre de son village », met fortement en cause la force des témoignages historiques : l’Ancien Testament est dénoncé comme une allégorie grossière par laquelle Moïse usurpe son autorité sur un peuple ignorant et superstitieux. Dans les prisons de l’Inquisition à Goa, Jacques Massé rencontre un Chinois qui professe « la religion universaliste des honnêtes gens » : au cours du récit de son éducation, celui-ci évoque la fourberie des missionnaires et les contradictions de la doctrine chrétienne. Cet homme « patient et sociable » professe un déisme « accommodé à la morale de Jésus-Christ ». La troisième discussion, avec « un proposant gascon, qui était bien le plus hardi athée, ou déiste, que j’aie vu de mes yeux », constitue la critique la plus violente de la religion chrétienne : elle porte surtout sur l’inspiration des livres de l’Ecriture sainte, sur leur antiquité et sur le rôle d’Esdras, sur l’invraisemblance des miracles et des prophéties et sur la définition du canon de l’Ecriture ; enfin, le récit de la Chute fait l’objet d’une violente satire dans une « fable des abeilles ».

 

Les travaux d’Aubrey Rosenberg lui ont permis d’apporter une grande précision à la biographie de l’auteur, professeur de mathématique réfugié en Hollande, et à l’analyse de ses idées philosophiques, proches à la fois de Bayle, sur le plan de la critique historique, et de Spinoza, dans l’exposé du matérialisme. Cette analyse est d’autant plus intéressante que, comme l’établit A. Rosenberg par l’étude des Lettres choisies du même auteur, Tyssot de Patot ne doit rien à Bayle : ses idées hardies précèdent la publication du Dictionnaire. Le roman de Jaques Massé apparaît ainsi comme un ouvrage caractéristique de la « crise de conscience » : il présente avec une franchise déconcertante les critiques les plus violentes de la doctrine et des textes fondateurs du christianisme, et présente sous la figure d’un Chinois « universaliste » un philosophe qui sera bientôt celui des Lumières. Cette édition critique comporte une introduction biographique et un commentaire permettant de lier l’évolution des idées de Jacques Massé aux Lettres critiques qui feront l’objet d’une édition ultérieure.

Table of contents

Introduction

  • La vie de Tyssot
  • Le caractère de Tyssot
  • Voyages et avantures de Jaques Massé
  • Analyse du roman
  • Les éditions de Jaques Massé
  • Remerciements

VOYAGES ET AVANTURES DE JAQUES MASSÉ

Appendice: Notice de Jean Tijssot de la famille de Patot

Archives

Bibliographie

Index des noms de personnes

A propos de ce livre (texte bilingue)

 

Voltaire Foundation

We use cookies to help give you the best experience on our website. By continuing without changing your cookie settings, we assume you agree to this. Please read our cookie policy to find out more. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close